Vous êtes propriétaire, ça vous ouvre des portes !

Votre maison n’est pas qu’un toit…
C’est aussi une richesse, un capital qui rassure les prêteurs !

Les avantages incomparables de la garantie hypothécaire

Ce n’est pas tant le fait d’être propriétaire, en soi, qui donne les clés du prêt hypothécaire, mais celui de pouvoir proposer un bien immobilier en garantie d’un prêt.
Fortes de cette garantie, les banques sont beaucoup plus enclines à consentir des prêts de sommes importantes. Considérant que le risque d’impayé est très faible, les taux d’intérêt pratiqués par les organismes prêteurs sont moindres. Vous êtes gagnant !

La solidité de la garantie permet à l’organisme de crédit de consentir des prêts hypothécaires sur une longue durée de remboursement.

Enfin, la simplicité du principe de l’hypothèque permet de trouver rapidement les termes d’un accord entre les parties et d’obtenir le déblocage des fonds.

La sécurité des prêts hypothécaires « à la française »

En 2008, la crise américaine des subprimes nous a rappelé les fondements spéculatifs du prêt hypothécaire « à l’anglo-saxonne » (le « mortgage »), qui n’a rien à voir avec l’esprit du prêt hypothécaire « à la française » !

En France, à la différence des Etats-Unis, la réglementation est de nature à protéger l’emprunteur. Les professionnels du crédit ne vous accorderont jamais un prêt hypothécaire tant qu’ils n’auront pas acquis la certitude que vos revenus mensuels vous permettront bien de rembourser sereinement votre emprunt, dans la durée, et que cet emprunt ne comportera pas de risque pour vous.
Ceci est d’autant plus vrai qu’en cas extrême de défaut de paiement caractérisé de votre part, les banques devront effectuer des démarches complexes et finalement coûteuses pour obtenir de vous que vous vendiez le bien immobilier inscrit en garantie.

Rappelez-vous qu’au final il n’y a aucune différence entre un prêt avec garantie et un prêt sans garantie : tout créancier, quel que soit le type de prêt qu’il a consenti, est en droit de réclamer son dû – quoi de plus normal ! Le seul élément qui changera est la procédure suivie pour y arriver.

Gardez aussi à l’esprit que l’assurance de prêt hypothécaire, au même titre que l’assurance de prêt immobilier, est justement prévue pour couvrir les risques de difficultés de paiement (en cas de chômage, de décès de l’un des co-emprunteurs, etc…).

En conclusion, le prêt hypothécaire suit les mêmes règles de bon sens qu’un prêt immobilier : si vous contractez un emprunt, c’est que vous et la banque savez que vos revenus vous permettront d’honorer vos échéances de remboursement.
Là où le prêt hypothécaire prend véritablement tout son sens, c’est que la garantie qu’offre votre maison vous permet de prétendre à un montant de prêt plus important, sur une durée plus longue, et pour des projets parfois « atypiques ».

« Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager. »