Hypothèque rechargeable

Le prêt hypothécaire rechargeable est une extension de l’hypothèque classique. A partir d’un premier prêt hypothécaire garanti sur un immeuble, l’emprunteur peut souscrire des prêts supplémentaires sur ce même bien. Ces prêts supplémentaires peuvent être de natures totalement différentes. A l’instar des autres crédits rechargeables, le principe est ici de renouveler sa capacité d’emprunt à mesure que l’on rembourse le prêt initial.

L’hypothèque rechargeable est très pratique pour les personnes qui rencontrent des difficultés à obtenir des prêts auprès des banques, parce qu’ils sont classés au Fichier national des Incidents de remboursements des Crédits aux Particuliers (FICP), par exemple.

La garantie hypothécaire permet en outre d’emprunter des sommes plus importantes et d’obtenir des délais de remboursement plus long. A l’image du crédit revolving, le principe du prêt hypothécaire rechargeable consiste à renouveler sa capacité d’emprunt initiale au fur et à mesure que l’on rembourse son prêt hypothécaire.

Pour être « rechargeable » une hypothèque doit l’être dès la convention de constitution de l’hypothèque. Sinon il faut à nouveau faire intervenir un notaire pour affecter l’hypothèque à d’autres crédits, qui peuvent être de natures très différentes (consommation, automobile…).

L’hypothèque rechargeable est encore peu pratiquée en France. Ces détracteurs estiment qu’il est de nature à favoriser le surendettement des ménages au même titre que les crédits revolving à la consommation. Les courtiers en prêt hypothécaire, fin analystes des situations financières et intermédiaires idéalement placés lors des transactions hypothécaires, sont à même de délivrer des conseils avisés.